Partenariat avec le Sénégal



L’IPAG de Limoges et la Faculté des Sciences Juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar ont convenu d’un partenariat de coopération pour la création d’un institut de préparation à l’Administration Générale (Fonction Publique d’Etat et Fonction Publique Territoriale) au Sénégal.

L’objectif est de mettre en place un IPAG au sein de la Faculté des Sciences Juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar et de nouer des échanges tant au niveau de la mise en place de la structure, que de l’enseignement des matières fondamentales et de la formation des étudiants et des cadres ou futurs cadres administratifs du pays.

L’IPAG de Limoges possède une réelle expertise en ce domaine. Il prépare, depuis plus de 30 ans, des candidats aux concours d’accès aux corps, principalement de catégorie A, de la fonction publique d’Etat, territoriale ou hospitalière. Les étudiants de l’IPAG réussissent régulièrement les concours des impôts, des douanes, d’attaché territorial ou de la Banque de France. Il assure également la formation générale initiale et continue des fonctionnaires nationaux ou territoriaux. Il assure des enseignements dans les matières essentielles du droit public (droit constitutionnel, droit administratif, finances publiques, fonction publique, droit des collectivités territoriales), mais aussi une préparation aux interventions orales, à la note de synthèse et propose des stages dans l’administration publique française ou éventuellement, en fonction du projet professionnel, européenne. Il a la particularité de piloter à la fois une licence d’administration publique mais aussi un master 1 professions d’administration, soit un parcours de préparation en 2 ans à exercer le métier d’agent public. Depuis cette année, les deux formations sont proposées en formation à distance, ce qui facilite l’échange.

Ce projet est d’autant plus important et cohérent que le Sénégal entre lui aussi dans « un acte

III de la décentralisation » (récemment Loi du 28 décembre 2013 portant code général des collectivités territoriales) ; le texte dénonce « la faiblesse de la gouvernance territoriale accentuée par une multiplicité d’acteurs avec des logiques et des préoccupations parfois différentes », mais aussi « les faiblesses objectives du cadre organisationnel et fonctionnel de la décentralisation pour la promotion d’un développement territorial ». L’objectif de la décentralisation au Sénégal est donc « une modernisation de la gestion publique territoriale, avec une réforme des finances locales et une promotion soutenue de la qualité des ressources humaines ».

La construction d’un IPAG dans un tel contexte est à la fois une nécessité et un défi, mais aussi une contribution de l’IPAG de l’Université de Limoges à la Francophonie.

Une telle structure permettrait de prendre en charge rapidement les étudiants désireux d’inscrire leur projet professionnel dans l’administration d’Etat ou territoriale et d’assurer une formation dans le domaine de l’administration publique aux cadres en place, par la voie d’une formation continue.

Ce projet s’inscrit tout naturellement dans le cadre du partenariat que l’IPAG entretient avec le

Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales.

 

32 Rue Turgot
87000 LIMOGES
Tél + 33 (5) 05 55 34 97 44
université ouverte 
source de réussites